Développement durable

Le problème

La pollution plastique

Recherché pour ses qualités remarquables, nous avons produit du plastique à outrance depuis les années 50, sans réfléchir à sa fin de vie. Le plastique est un matériau durable, car il nécessite des centaines d'années avant de se dégrader. Jeté en milieu naturel, il perturbe les cycles du vivant et représente un gâchis de ressource insupportable.

Pollution plastique dans les mers et océans
Manque de tri à la source

Le manque de tri à la source

Il existe plusieurs types de plastiques différents, qui n'ont rien à voir les uns avec les autres. Un plastique PET ne se marie pas avec un plastique Polyéthylène, ni avec aucun autre type de plastique ! Dès que les matières sont mélangées, elles deviennent extrêmement difficiles à recycler.

Une filière de recyclage quasi-inexistante

La filière de recyclage européenne souffre d'un cruel manque d'harmonisation, chaque pays ayant opté pour un système de recyclage doté de machines différentes.  

Les solutions

Réduction des emballages

Bien qu'étant un matériau extrêmement intéressant pour sa polyvalence technique et son faible poids, les niveaux de pollution plastique aujourd'hui atteints interrogent l'ensemble de la société. Devons-nous nous en passer au profit d'autres types d'emballage ? Devons-nous réduire nos emballages ? Une rationalisation apparaît en effet nécessaire, à la fois du côté des consommateurs mais aussi des metteurs sur le marché.

Réutilisation

Réutiliser plusieurs fois un emballage présente l'avantage majeur de limiter le recours aux matières premières indispensables à sa fabrication. Cette solution est une belle promesse, mais seulement si le recours aux ressources « consommables » telles que les hydrocarbures nécessaires à son transport, en plus de l'eau et l'énergie nécessaires à son nettoyage et remise sur le marché est moindre, ce qui n'est pas toujours le cas.

Recyclage

Grâce au recyclage, une matière qui serait sinon incinérée ou mise en décharge retrouve un statut de matière première réutilisable. Le recyclage mécanique effectué localement est peu coûteux en énergie, en eau et en transport,  ce qui réduit massivement l'impact environnemental d'un produit nouvellement crée avec de la matière recyclée.

Une ressource doit avoir le droit à plusieurs vies.

La méthode ACV officielle de l'UE

Pour guider chacun de nos choix de développement, nous menons des analyses de cycle de vie sur l'ensemble de nos produits, incluant l'ensemble des étapes de production du produit - du sourcing de la matière première à sa fin de vie - en utilisant la méthode PEF développée par l'Union Européenne. Parmi toutes les méthodes disponibles, nous avons choisi celle-ci car celle la seule à garantir une impartialité et une transparence qui nous sont chères, et car elle permet une comparaison aisée entre les produits.

VOUS SOUHAITEZ CONDUIRE UNE ANALYSE SUR UN DE VOS EMBALLAGES RECYCLÉS PRODUITS CHEZ NOUS ?

Yukan offre aux producteurs un outil digital permettant d'évaluer la performance environnementale de leurs produits, sur la base de la méthode européenne du PEF (Product Environmental Footprint). En plus de donner un score environnemental, Yukan identifie les leviers  d'amélioration nécessaire via une approche d'éco-design. La publication de ces scores permet également aux consommateurs de faire leur choix de consommation de façon éclairée, ayant la possibilité de favoriser un producteur faisant l'effort du développement durable. La méthode Yukan a été validée par l'UE sur la base d'un audit effectué par EY, seul organisme agrée aujourd'hui. 

VOUS SOUHAITEZ CONDUIRE UNE ANALYSE SUR UN DE VOS EMBALLAGES RECYCLÉS PRODUITS CHEZ NOUS ?

Nos engagements

EN FAVEUR DE L'ÉCONOMIE CIRCULAIRE

Transformer

ce qui est aujourd'hui incinéré ou mis en décharge en produits finis de haute qualité

Recycler

35,000 tonnes par an 
de déchets LDPE
d'ici 2025

Éviter

une extraction pétrolière et gazière générant 70 000 tonnes par an de CO2 dans l'atmosphère

Définitions clés

Recyclage

Réintroduction directe d'un déchet dans le cycle de production dont il est issu, en remplacement total ou partiel d'une matière première neuve.

Matière Première Secondaire (MPS)

Déchet qui a été transformé et/ou combiné, en vue d'obtenir un produit utilisable dans les procédés de fabrication pour remplacer la matière première initiale.

Recyclage mécanique

Processus de récupération du déchet par un traitement mécanique uniquement, par opposition à un traitement chimique. Le recyclage mécanique du LDPE tel que nous le pratiquons inclus le tri, le broyage, le lavage, le séchage et la refonte en granulés prêts à être extrudés.

Recyclage chimique

Le recyclage chimique désigne un processus qui modifie la structure chimique des déchets plastique en les convertissant en molécules plus courtes prêtes à être utilisées pour de nouvelles réactions chimiques. Ce processus de haute technologie n'est pas encore en phase industrielle et, même s'il présente l'avantage de pouvoir recycler des déchets inrecyclables mécaniquement, il présente un bilan carbone supérieure à du plastique vierge en raison de sa forte consommation en énergie.

Surcyclage / Upcycling

Le surcyclage (en anglais, upcycling) est l'action de récupérer des matériaux ou des produits dont on n'a plus l'usage afin de les transformer en matériaux ou produits de qualité ou d'utilité supérieure ou égale. Il s'agit donc d'un recyclage « par le haut ».

Recyclabilité

Selon la norme ISO 14021 : « caractéristique d'un produit, d'un emballage ou d'un composant associé qui peut être prélevé sur le flux des déchets par des processus et des programmes disponibles, et qui peuvent être collectés, traités et remis en usage sous la forme de matières premières ou de produits ».

Plastiques

Les plastiques sont faits de matériaux naturels comme la cellulose, le charbon, le gaz naturel, le sel et le pétrole brut, au travers d'un processus de polymérisation ou de polycondensation. Le terme plastique est généralement utilisé pour décrire un large éventail de matériaux synthétiques ou semi-synthétiques qui sont utilisés dans un panel très étendu d'applications.

Bioplastique

Désigne une matière plastique entièrement ou partiellement constituée par une matière d'origine biologique. Il s'agit des plastique biosourcés. Un plastique peut être biosourcé sans qu'il soit biodégradable, biologique ou compostable. Les biomatières utilisées aujourd'hui sont souvent de la canne à sucre ou de l'amidon de pomme de terre. Il faut être vigilant sur l'origine de la matière organique, tant d'un point de vue de durabilité agricole (épuisement des sols, déforestation, concurrence alimentaire, gestion de l'eau) que de celui du transport (si la biomatière vient d'Amérique latine, son transport vers l'Europe rend son bilan carbone bien moins intéressant). Une voie prometteuse permettant de contourner ces défauts est celle des algues marines. La recherche en est à ses débuts, mais elle parle même d'un bilan positif en carbone (c'est-à-dire que les algues pourraient consommer du CO2 ! ).

Biodégradable

Un produit est dit biodégradable si après usage, il peut être décomposé (digéré) naturellement par des organismes vivants (micro-organismes). Aucun plastique n'est actuellement biodégradable avant plusieurs centaines d'années.

Plastique compostable

Pour évoquer la fin de vie des bioplastiques, on emploie également souvent les termes de compostage et compostabilité. Ils font référence à la réalisation de l'action de biodégradation en milieu aérobie dans des conditions spécifiques pouvant être regroupées en deux principales catégories :
- Le compostage industriel, réalisé sur des plates-formes dédiées où les conditions de température et d'humidité entre autres, sont rigoureusement contrôlées.
- Le compostage domestique, réalisé dans des conditions peu ou non contrôlées, par exemple chez un particulier. Aucun plastique n'est aujourd'hui compostable en compost domestique. Seuls les composts industriels appliquant des taux d'humidité et d'acidité particuliers et une température précise (autour de 60°) réussissent à dégrader certains plastiques au bout d'environ 6 mois. Au-delà d'un certain volume se pose aussi la question de l'appauvrissement du compost (il ne peut pas être composé que de plastique !).

Ressources

La New plastics economy de la fondation Ellen Mac Arthur

Greenpeace

Zero Waste